Afrique/Sénégal Visité le 26/03/2018

Le Sénégal fait du vin, au pied des Baobabs

Incroyable. Le Sénégal produit du vin ! Dans un pays où l’héritage colonial français aura duré près de trois siècles – l’indépendance du Sénégal ne datant que de 1960 – jamais aucun projet viticole n’avait encore été tenté. Jusqu’à ce que deux hommes, animés d’une même passion, ne réalisent l’impensable : inscrire le Sénégal sur la carte viticole mondiale. Explorons ensemble le Domaine Du Clos Des Baobabs, à ce jour seul et unique vignoble d'Afrique de l'Ouest.

Sénégal, Dakar, Vin sénégalais, Philippe Franchois, François Normant, Domaine Du Clos Des Baobabs, Réserve de Bandia, Grenache, termites, rats palmistes, harmattan, Afrique de l’Ouest, vin africain, Petite Côte, Baobab, Baobabs, Latérite, Sahara, Wine Explorers, Wine explorer, Jean-Baptiste Ancelot, Voyage, Tour du monde, Vin, Vignoble, Bouteille, Degustation, Wine, Wine travel, Wine inventory, Wine experience, Wine lover, Wine moment, Wine trip, aventure, Dream, Exploration, Rêve, Vino, Wine, Wine travel, Wein, Wine blogger



LE CLOS DES BAOBABS, PIONNIER D’AFRIQUE DE L’OUEST


Nous atterrissons de bon matin sur la piste du nouvel aéroport international de Dakar, fraîchement construit fin 2017, à une heure à l’est de la capitale. « Bienvenue au Sénégal ! », s’exclame Philippe Franchois, co-fondateur du Domaine Du Clos Des Baobabs, qui nous attend sur le tarmac, sourire aux lèvres. Je suis excité comme une puce à l’idée de découvrir ce domaine perdu en pleine brousse. D’autant qu’il s’agit là d’une surprise de taille : jamais je n’aurais imaginé que le Sénégal puisse se lancer dans la viticulture. Et pourtant...

Sénégal, Dakar, Vin sénégalais, Philippe Franchois, François Normant, Domaine Du Clos Des Baobabs, Réserve de Bandia, Grenache, termites, rats palmistes, harmattan, Afrique de l’Ouest, vin africain, Petite Côte, Baobab, Baobabs, Latérite, Sahara, Wine Explorers, Wine explorer, Jean-Baptiste Ancelot, Voyage, Tour du monde, Vin, Vignoble, Bouteille, Degustation, Wine, Wine travel, Wine inventory, Wine experience, Wine lover, Wine moment, Wine trip, aventure, Dream, Exploration, Rêve, Vino, Wine, Wine travel, Wein, Wine blogger
« Les colons français n’ont jamais fait de vin ici car ils n’avaient pas la connaissance pour s’adapter à ce type de climat. Nous sommes donc pionniers viticoles en Afrique de l’Ouest », témoigne Philippe. Le monde du vin est décidément plein de surprises.

Longeant la R1, la principale route nationale du pays reliant Dakar à Bamako sur plus de 1300 kilomètres, il nous faudra à peine 15 minutes en voiture pour rejoindre le domaine. « Ce nouvel aéroport, aux portes du vignoble, est une bénédiction pour nous ! », explique Philippe. Le Domaine Du Clos Des Baobabs porte bien son nom : trois hectares de vigne plantés en lisière d’une somptueuse forêt de baobabs, tous plus majestueux les uns que les autres, avec leurs troncs centenaires.

Sénégal, Dakar, Vin sénégalais, Philippe Franchois, François Normant, Domaine Du Clos Des Baobabs, Réserve de Bandia, Grenache, termites, rats palmistes, harmattan, Afrique de l’Ouest, vin africain, Petite Côte, Baobab, Baobabs, Latérite, Sahara, Wine Explorers, Wine explorer, Jean-Baptiste Ancelot, Voyage, Tour du monde, Vin, Vignoble, Bouteille, Degustation, Wine, Wine travel, Wine inventory, Wine experience, Wine lover, Wine moment, Wine trip, aventure, Dream, Exploration, Rêve, Vino, Wine, Wine travel, Wein, Wine blogger
Un paradis perdu dans la région de la Petite Côte à seulement 15 kilomètres de la mer. L’endroit me laisse sans voix.


L’HISTOIRE D’UNE RENCONTRE ENTRE DEUX HOMMES


Le Domaine Du Clos Des Baobabs, c’est avant tout l’histoire de deux entrepreneurs français, amoureux du Sénégal, en quête d'aventure et que le destin allait bientôt rapprocher autour d’un projet viticole hors du commun. L'un, Philippe Franchois, natif de Dakar et passionné de vin depuis l’adolescence, n'avait qu'une envie en tête après un long séjour en Bourgogne dans le milieu des assurances : revenir au pays et relever le défi d’un projet viti-vinicole qui mettrait le Sénégal sur la carte des pays producteurs.

Sénégal, Dakar, Vin sénégalais, Philippe Franchois, François Normant, Domaine Du Clos Des Baobabs, Réserve de Bandia, Grenache, termites, rats palmistes, harmattan, Afrique de l’Ouest, vin africain, Petite Côte, Baobab, Baobabs, Latérite, Sahara, Wine Explorers, Wine explorer, Jean-Baptiste Ancelot, Voyage, Tour du monde, Vin, Vignoble, Bouteille, Degustation, Wine, Wine travel, Wine inventory, Wine experience, Wine lover, Wine moment, Wine trip, aventure, Dream, Exploration, Rêve, Vino, Wine, Wine travel, Wein, Wine blogger
L'autre, François Normant, décidait en 2008 de s'expatrier avec sa femme sénégalaise à Nguékhokh, dans la région de la Petite Côte, afin d’y développer un projet agricole innovant, sur des terres dont il avait fait l’acquisition. Après avoir été mis en relation par des amis communs, les deux hommes réalisent la complémentarité de leurs projets réciproques et décident de s’associer, en créant un vignoble sur les terres de François. En janvier 2013, trois hectares sont plantés sur des sols argilo-sablonneux, avec deux hectares en grenache et un hectare expérimental de 5000 plants, composé de cabernet sauvignon, cinsaut, sangiovese et syrah. Le Domaine Du Clos Des Baobabs était né.


DES CONDITIONS VITICOLES EXTRÊMES ET UNIQUES AU MONDE


« Hormis un épisode tropical et des pluies abondantes entre septembre et octobre, le reste de l’année est très sec et oblige à irriguer », explique Philippe. Dès le début, nos deux amis néo-vignerons, assistés de leur chef de culture, Abdoulaye Ndiaye, tentèrent donc de trouver des solutions pour s’adapter à cette viticulture tropicale unique en Afrique de l’Ouest.

Sénégal, Dakar, Vin sénégalais, Philippe Franchois, François Normant, Domaine Du Clos Des Baobabs, Réserve de Bandia, Grenache, termites, rats palmistes, harmattan, Afrique de l’Ouest, vin africain, Petite Côte, Baobab, Baobabs, Latérite, Sahara, Wine Explorers, Wine explorer, Jean-Baptiste Ancelot, Voyage, Tour du monde, Vin, Vignoble, Bouteille, Degustation, Wine, Wine travel, Wine inventory, Wine experience, Wine lover, Wine moment, Wine trip, aventure, Dream, Exploration, Rêve, Vino, Wine, Wine travel, Wein, Wine blogger
À commencer par travailler le domaine au cheval, une pratique courante pour l’agriculture au Sénégal. Mais le plus important fut avant tout de trouver une forme de repos végétatif artificiel au vignoble. « Il ne fait jamais en dessous de 14°C ici, ce qui fait que la vigne ne reçoit pas les signaux nécessaires à sa dormance, contrairement aux pays viticoles classiques, où la sève redescend dans les racines de la vigne avec les premiers froids », explique Philippe. Et de trouver dans le même temps comment lever la dormance de la plante, nécessaire à sa fructification. « Le seul avantage dans tout cela, c’est que l’on programme la vendange quand on le souhaite, en fonction de la taille », ajoute-t-il. Pratique.

Leurs travaux de recherches aboutirent ainsi à une première micro vendange en juillet 2014, puis à une seconde en avril 2015 et enfin, à une troisième en juin 2016, la plus importante, qui donna naissance à 300 bouteilles ! Et ne comptez pas sur un millésime 2017, aussi petit soit-il : les singes ont tout mangé !

Sénégal, Dakar, Vin sénégalais, Philippe Franchois, François Normant, Domaine Du Clos Des Baobabs, Réserve de Bandia, Grenache, termites, rats palmistes, harmattan, Afrique de l’Ouest, vin africain, Petite Côte, Baobab, Baobabs, Latérite, Sahara, Wine Explorers, Wine explorer, Jean-Baptiste Ancelot, Voyage, Tour du monde, Vin, Vignoble, Bouteille, Degustation, Wine, Wine travel, Wine inventory, Wine experience, Wine lover, Wine moment, Wine trip, aventure, Dream, Exploration, Rêve, Vino, Wine, Wine travel, Wein, Wine blogger
Un véritable fléau, aussi dévastateur qu’inattendu pour les deux hommes, puisque les singes ont semble-t-il réussi à attraper les grappes à travers les filets, à les presser et à s’abreuver du jus sur place ! Il faudra redoubler de vigilance à la prochaine vendange. Et ça n’est pas tout. D’autres dangers guettent le vignoble sénégalais : les termites, qui attaquent certains pieds de vigne ; les rats palmistes, qui boivent l’eau des systèmes d’irrigation au goutte-à-goutte et grignotent les tuyaux ; ou encore l’harmattan(1), un vent chaud dévastateur, capable de brûler toutes les fleurs et de griller la vigne sur pied. 

Malgré ces contraintes, et bien que le projet n'en soit encore qu'au stade expérimental, la motivation des deux hommes reste intacte et force l’admiration. L'ambition d'une commercialisation est même affichée pour 2019, avec de nouvelles plantations. Philippe et François font également des essais de vignes sur des sols latéritiques(2). Une affaire à suivre de près.

Sénégal, Dakar, Vin sénégalais, Philippe Franchois, François Normant, Domaine Du Clos Des Baobabs, Réserve de Bandia, Grenache, termites, rats palmistes, harmattan, Afrique de l’Ouest, vin africain, Petite Côte, Baobab, Baobabs, Latérite, Sahara, Wine Explorers, Wine explorer, Jean-Baptiste Ancelot, Voyage, Tour du monde, Vin, Vignoble, Bouteille, Degustation, Wine, Wine travel, Wine inventory, Wine experience, Wine lover, Wine moment, Wine trip, aventure, Dream, Exploration, Rêve, Vino, Wine, Wine travel, Wein, Wine blogger
Nous concluons notre séjour par une dégustation émouvante au pied du baobab préféré de Philippe. Un moment fort et inoubliable, où nos hôtes nous font le plaisir d’ouvrir l’une de leurs rares bouteilles, restante de la cuvée 2016. Un vin rouge 100% grenache, encore plein de fruit. Et déjà gorgé de promesses pour l’avenir. Bon vent à ces vignerons autodidactes plein de talent et aussi sympathiques qu'accueillants!

WineExplorers’ment vôtre,
JBA


Merci à Philippe Franchois et François Normant pour leur accueil chaleureux au Domaine Du Clos Des Baobabs. Merci également à la Réserve de Bandia pour nous avoir ouvert ses portes, un très joli parc à visiter : http://www.reservedebandia.com/accueil.html.


(1) L'harmattan est, au Sahara et en Afrique Centrale et de l'Ouest, un vent en provenance du Sahara, très chaud le jour, très sec, se chargeant petit à petit de fines particules de sable et de poussière surchauffées en journée, pouvant souffler entre la fin novembre et le milieu du mois de mars.
(2) La latérite est une roche rouge ou brune, riche en fer oxydé, qui se forme par altération des roches sous les climats tropicaux. Les sols latéritiques sont des sols maigres, lessivés et appauvris en silice et en éléments nutritifs fertilisants. La végétation, comme les grandes forêts équatoriales, reste cependant abondante sur ces sols, bien que fragile.

© Wine Explorers - Tous droits réservés

L'abus d'alcool est dangereux pour la santé, consommez avec modération